La communication positive

Que ce soit à la maison ou sur mon lieu de travail, je m’efforce d’appliquer une communication positive ou communication bienveillante.

Mais qu’est ce que c’est réellement?

La communication positive se joue de diverses manières:

  • Tourner les phrases de manière positive, par exemple « Ne crie pas! » je dirais plutôt « Parle doucement »
  • Mais aussi en encourageant l’enfant dans ses explorations: « Je vois que tu essais de faire seul… »
  • Et enfin prendre en compte le ressenti et les émotions de l’enfant « Tu as peur, c’est pour ça que tu pleures? »

13624946_485548111655442_207752494_n Au cours de mes expériences, cette question de la communication en général m’a toujours interpellé. J’ai donc souhaité approfondir le sujet et faire évoluer mon positionnement professionnel. (Je vous avais parlé de la communication gestuelle ici)

Pour vous renseigner sur cette manière de communiquer je vous conseille le site Maparentalite.fr et 2 ouvrages d’Isabelle FILLIOZAT « Au cœur des émotions » et  » J’ai tout essayé »

Christine SCHUHL parle aussi de l’importance du choix des mots dans ses interventions ou bien dans ses ouvrages consacrés aux douces violences.

Testé et approuvé par toute l’équipe avec laquelle je travaille, cela à changé totalement notre manière de travailler. Cela est ancré dans notre projet pédagogiques et nous tentons tous les jours de transmettre aux professionnels, aux enfants ainsi qu’aux familles.

Bien-sur au début c’est une vraie gymnastique dans notre tête car nous avons l’habitude de dire les choses de manière négative.

Mais des études ont montré que le cerveau n’assimilait pas la négation et avait tendance à retenir les derniers mots d’une phrase. Par exemple « Ne crie pas », l’enfant va retenir « crie » et va dans de nombreux cas en déduire qu’il peut crier!

Bon je vous avoue qu’à la maison de n’est pas toujours si simple… J’ai beau être convaincue de mes pratiques professionnelles, avec les twinnettes je suis aussi parfois en difficultés.

Ce n’est pas toujours simple d’être une professionnelle de la petite enfance et une maman…Mais ça je vous en parlerais dans un prochain article 😉

Et vous qu’en pensez vous?